Maroc et Sahara occidental. Amnesty International se félicite des auditions publiques consacrées aux atteintes aux droits humains commises par le passé