Algérie. Inculpation pénale, détention arbitraire et contrôle judiciaire pour avoir porté le drapeau amazigh

Les autorités algériennes doivent remettre en liberté immédiatement et sans condition tous les manifestants pacifiques et toutes les autres personnes détenus uniquement pour avoir porté le drapeau amazigh lors de manifestations à travers le pays, et abandonner toutes les charges retenues contre eux, a déclaré Amnesty International le 5 juillet. Alors que les manifestations se poursuivent, les autorités doivent mettre fin aux arrestations et détentions arbitraires et aux poursuites engagées contre des manifestants, et cesser de placer des personnes sous contrôle judiciaire uniquement parce que ces personnes ont porté le drapeau amazigh.

Choose a language to view report

Download PDF