Arabie saoudite. Il faut libérer un médecin égyptien: Dr. Sabri Shalaby

Le 23 mai, la Cour suprême siégeant à Riyadh, la capitale saoudienne, a confirmé la peine de 10 ans d’emprisonnement prononcée à l’encontre du médecin égyptien Sabri Shalaby. Le Tribunal pénal spécial avait condamné cet homme pour des charges controuvées liées au terrorisme, à l’issue d’un procès dont l’iniquité était flagrante. Sabri Shalaby a été maintenu à l’isolement pendant les 10 premiers mois de son incarcération, dont trois mois durant lesquels il a été détenu au secret. Amnesty International appelle les autorités saoudiennes à le libérer immédiatement. Dans l’attente de sa libération, il faut qu’il bénéficie sans délai de soins médicaux adaptés.

Choose a language to view report

Download PDF