Rechercher

Arabie saoudite: Action complémentaire: Il faut libérer la militante des droits humains Nassima al Sada

Index Number: MDE 23/3981/2021

En mars 2021, la cour d’appel de Riyadh a confirmé la décision de justice à l’encontre de la défenseure saoudienne des droits humains Nassima al Sada, rendant définitive sa condamnation à une peine de cinq ans d’emprisonnement suivie d’une interdiction de voyager de cinq ans. Nassima al Sada avait fait appel de sa condamnation en date du 25 novembre 2020, qui reposait sur la législation relative à la cybercriminalité mais ne précisait pas les infractions que la militante était censée avoir commises.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • Arabic
  • English
  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF