Liban. Seule une enquête internationale peut garantir le droit à la vérité, à la justice et à des réparations des victimes de l’explosion de Beyrouth

Un mois après la très forte explosion survenue dans le port de Beyrouth, il est de plus en plus clair que les procédures mises en place par les autorités libanaises pour enquêter sur les événements du 4 août ne sont ni indépendantes ni impartiales, a déclaré Amnesty International le 7 septembre 2020. L’organisation appelle donc une nouvelle fois à la création d’un mécanisme international d’établissement des faits permettant de garantir le droit des victimes à la vérité, à la justice et à des réparations.

Choose a language to view report

Download PDF