Israël et territoires palestiniens occupés. Il faut libérer un prisonnier palestinien en phase terminale : Walid Daqqah

Walid Daqqah est un prisonnier palestinien en phase terminale à qui on a diagnostiqué une forme rare de cancer de la moelle osseuse. Son état de santé s’est dégradé du fait de la négligence médicale répétée subie en prison. Au mois de mars, Walid Daqqah a fini de purger une peine de 37 ans pour avoir participé à un groupe armé qui a enlevé et tué un soldat israélien en 1984. Cependant, en 2018, un tribunal israélien l’a condamné à deux années supplémentaires de détention, retardant sa libération jusqu’en mars 2025, date à laquelle il risque de ne plus être en vie. Le 7 août, le tribunal de district israélien a rejeté sa requête de libération anticipée pour raisons médicales. Les autorités israéliennes doivent libérer immédiatement Walid Daqqah pour raisons humanitaires et lui permettre de passer le temps qui lui reste avec sa famille.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF