Iran : Un rappeur et dissident victime de torture risque d’être exécuté : Toomaj Salehi

Le rappeur et dissident Toomaj Salehi risque une exécution après qu’un tribunal révolutionnaire d’Ispahan l’a condamné à mort en avril 2024, uniquement pour avoir participé au mouvement de révolte « Femme, Vie, Liberté » et publié sur les réseaux sociaux des messages critiquant les autorités iraniennes. Son procès a été entaché d’irrégularités flagrantes et les autorités n’ont pas tenu compte de ses allégations de torture. Il aurait notamment été soumis à des décharges électriques, des menaces de mort et de multiples coups qui ont entraîné des fractures osseuses et une baisse de la vision d’un de ses yeux.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF