Iran. Nécessité d’une action urgente internationale pour garantir l’obligation de rendre des comptes pour la mort en détention de Mahsa Amini

Il faut qu’une enquête indépendante, impartiale et efficace soit menée sur la mort en détention de Mahsa Amini (dont le nom kurde est Zhina et qui était âgée de 22 ans) le 16 septembre 2022, quelques jours après son arrestation brutale par la « police des mœurs » iranienne et alors que des informations dignes de foi font état de torture et d’autres formes de mauvais traitements, et les responsables présumés devront être déférés à la justice dans le cadre de procès équitables. Les autorités iraniennes doivent également abroger de toute urgence les lois qui imposent le port du voile aux femmes et aux filles, perpétuent la violence à leur égard et les privent de leur droit à la dignité et de leur droit de disposer de leur corps ; il faut également qu’elles suppriment la « police des mœurs » qui est chargée de l’application de ces lois abusives et discriminatoires.

Choose a language to view report

Download PDF