Égypte: Action complémentaire: Les défenseurs des droits humains continuent d’être pris pour cible

Un tribunal du Caire a confirmé une ordonnance judiciaire demandant le gel des avoirs de l’Institut Al Andalus pour les études consacrées à la tolérance et à la lutte contre la violence et de son directeur Ahmed Samih. D’autres défenseurs des droits humains continuent d’être pris pour cible par les autorités égyptiennes dans l’« affaire des financements étrangers ».

Choose a language to view report

Download PDF