Égypte. Feuille de route pour la répression. La fin des violations des droits humains est loin d’être acquise. Extraits

À la veille du troisième anniversaire de la « révolution du 25 janvier », les perspectives restent sombres en Égypte en ce qui concerne les droits humains. Parmi les facteurs de déclenchement du soulèvement de 2011 figuraient en bonne place les niveaux croissants de pauvreté et d’inégalité, la montée en flèche du chômage, une corruption endémique, des brutalités policières et autres cas de violations des droits humains. Après trois années d’une transition chaotique, les causes profondes de la révolte non seulement subsistent, mais se sont même parfois aggravées. Ce rapport détaille les préoccupations principales d’Amnesty International concernant les derniers changements concernant la situation des droits humains en Égypte depuis la destitution de Mohamed Morsi de la présidence en juillet 2013.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • Arabic
  • English
  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF