• Campagnes

Bahreïn: Une prisonnière se voit refuser un bilan médical complet

, N° d'index: MDE 11/9969/2019

Le 25 février 2019, la Cour de cassation a confirmé la condamnation de Hajer Mansoor Hassan à trois ans d’emprisonnement. Depuis août 2018, Hajer Mansoor a une grosseur dans la poitrine ; elle craignait d’avoir un cancer. Les autorités ne l'ont pas informée des résultats de ses examens médicaux, dont une mammographie, et n’ont pas donné suite aux demandes répétées qu’elle a déposées pour consulter un spécialiste. Le 24 février 2019, grâce à la mobilisation internationale en sa faveur, Hajer Mansoor a été emmenée à l'Hôpital des forces de défense de Bahreïn, où on lui a dit que la grosseur dans sa poitrine n'était pas cancéreuse. Le médecin a demandé qu’elle fasse immédiatement des radiographies urgentes, mais les policiers qui l'accompagnaient l'ont ramenée au Centre de détention pour femmes de Madinat Isa, sans la laisser passer d’examen médical complémentaire.