Bahreïn. Deux hommes meurent à la suite de manifestations violemment réprimées

Deux hommes sont décédés à Bahreïn après que la police antiémeute eut ouvert le feu sur des manifestants pacifiques qui réclamaient plus de droits et de libertés politiques. Les policiers ont utilisé du gaz lacrymogène et des fusils, et ils auraient tiré à balles réelles pour contenir les manifestations pacifiques qui ont débuté dans tout le pays le 14 février.

Choose a language to view report

Download PDF