• Recherches

RDC: Sombres perspectives pour l’espace civique et l’obligation de rendre des comptes en République Démocratique du Congo

, N° d'index: IOR 40/7163/2017

Amnesty International continue de recevoir des informations faisant état de violations des droits fondamentaux commises sur fond d’élections différées. Notre organisation a reçu des informations indiquant que les forces de sécurité auraient fait usage de gaz lacrymogène et de balles réelles, le 31 juillet, contre des manifestants non armés qui demandaient la publication du calendrier électoral. Quatre personnes auraient été blessées à cette occasion. Plus d’une centaine de personnes ont été arrêtées un peu partout dans le pays pendant les manifestations. Parmi elles figuraient une dizaine de journalistes qui couvraient les événements.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?