Résultats de la COP26: 12 mois pour agir contre le changement climatique afin de protéger les droits humains

Amnesty International déplore vivement que la COP26 n’ait abouti qu’à des progrès extrêmement limités en matière de
protection des droits humains dans le contexte de la crise climatique. Parmi les améliorations apportées aux décisions
des précédentes conférences sur le climat (COP) et aux positions des États avant la conférence de Glasgow, on peut citer
le fait que l’accord final mentionne la nécessité de supprimer progressivement certaines formes de subventions aux
énergies fossiles et de sortir progressivement du charbon, demande aux États de revoir à la hausse, d’ici la fin 2022, leurs
ambitions à l’horizon 2030, et contienne un engagement à accroître la proportion des financements alloués aux États
pour les aider à s’adapter aux effets du changement climatique.

Choose a language to view report

Download PDF