Rechercher

G20. Au lendemain du sommet virtuel, les plans d’action doivent respecter les droits humains

Index Number: IOR 30/2045/2020

Le sommet virtuel du G20 qui a eu lieu le 26 mars 2020, consacré à la pandémie de COVID-19, doit être suivi de plans d’action concrets et spécifiques, respectueux des droits humains. Amnesty International engage tous les États ayant participé au sommet du G20 de 2020 à placer les droits humains au cœur de leurs politiques lorsqu’ils vont au cours des prochaines semaines élaborer des plans d’action urgente.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF