Ukraine. Il faut enquêter sur une agression commise contre une militante LGBTI

Vitalina Koval, une militante LGBTI ukrainienne victime d’une agression homophobe en mars 2018 pour avoir organisé un événement à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, attend depuis plus de trois ans que justice soit rendue. L’enquête risque d’être clôturée définitivement le 31 juillet, ce qui priverait Vitalina Koval d’accès à la justice et créerait un précédent dommageable.

Choose a language to view report

Download PDF