Bélarus: Action complémentaire: Une défenseure des droits humains doit répondre d’accusations pénales: Nasta Loika

Après avoir passé près de 75 jours en détention pour de prétendues accusations de « houliganisme simple », la défenseure bélarussienne des droits humains et éducatrice Nasta (Anastasia) Loika est inculpée d’infractions pénales infondées et demeure en détention. Les autorités s’en prennent à Nasta Loika à titre de représailles pour son travail en faveur des droits humains. Sa sécurité, sa santé et son bien-être suscitent de vives inquiétudes. Elle doit être libérée immédiatement.

Choose a language to view report

Download PDF