Fédération de Russie. Mettre un terme à la censure des voix s’élevant contre la guerre

Amnesty International condamne fermement l’intensification des attaques contre les organisations de la société civile et les médias indépendants lancées par les autorités russes depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février 2022. L’organisation demande aux autorités russes de se conformer à leurs obligations internationales en matière de droits humains ainsi qu’à la Constitution russe, afin de respecter, protéger et garantir les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique, notamment en autorisant les manifestations pacifiques contre la guerre de se tenir librement ; en libérant tous les manifestant·e·s pacifiques et en abandonnant les charges retenues contre ces personnes ; en levant toutes les restrictions imposées aux médias indépendants et en abrogeant ou en modifiant toutes les lois qui restreignent de manière excessive et arbitraire les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF