CAMPAGNES

Turquie: Il faut protéger des détenus qui risquent de subir de nouveaux mauvais traitements

Index Number: EUR 44/2328/2015

Quatre hommes accusés d’être impliqués dans l’homicide de deux policiers survenu le 21 juillet, ont déclaré avoir été frappés à de multiples reprises alors qu’ils étaient en garde à vue ou en prison, la dernière fois le 19 août, et avoir été privés d’accès à des soins pour leurs blessures. Ils se trouvent au centre de détention provisoire d’Adana, dans le sud de la Turquie, et risquent encore de subir des mauvais traitements.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF