Pologne: Une militante qui défend l’avortement sécurisé risque la prison: Justyna Wydrzyńska

La défenseure des droits humains Justyna Wydrzyńska encourt trois ans de prison pour avoir soutenu des personnes ayant besoin d’avorter. Les accusations portées contre elle semblent être destinées à sanctionner son militantisme et ses efforts pour garantir le droit d’avoir accès à un avortement sûr et légal en Pologne. Les autorités doivent abandonner toutes les charges retenues contre Justyna Wydrzyńska, s’abstenir de nouvelles représailles contre elle ou les militant·e·s faisant campagne pour les droits en matière de sexualité et de procréation, et dépénaliser pleinement l’accès à l’avortement en Pologne.

Choose a language to view report

Download PDF