• Recherches

Pologne: La protection policière lors d’un défilé à Bialystok était insuffisante face à la haine anti-LGBTI

, N° d'index: EUR 37/0775/2019

Amnesty International déplore que les autorités n’aient pas fourni une protection suffisante aux personnes ayant participé à la « Marche pour l’égalité » à Białystok samedi 20 juillet. Cet événement a eu lieu alors que les discours hostiles aux homosexuels, lesbiennes et personnes bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI), tenus par des politiciens et certains médias, se généralisent. Selon les estimations de la police, les participant·e·s étaient un millier, tandis que les contre-manifestant·e·s étaient environ 4 000 ; ces derniers ont lancé des pétards, des pavés et des œufs, hurlé des insultes et agressé physiquement certaines des personnes participant à la marche

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?