Italie: Réfugiés et migrants en Méditerranée centrale : les opérations de sauvetage remises en cause

Amnesty International est profondément préoccupée à l’idée que les autorités italiennes, en facilitant l’interception par les autorités libyennes des bateaux transportant des réfugiés et des migrants en Méditerranée centrale, pourraient tenter de contourner l’obligation qui leur incombe de protéger les personnes qui fuient des violations des droits humains et des atteintes à ces droits revêtant un caractère généralisé et systématique en Libye.

Choose a language to view report

Download PDF