Égypte: Des armes française au coeur de la répression

À compter du soulèvement du 25 janvier 2011, qui s’est inscrit dans le « Printemps arabe », l’Égypte a connu une série de rebondissements politiques accompagnés de vagues de répression brutale, qui ont fait plusieurs milliers de morts et de blessés. S’ils ont condamné les violences, de nombreux États n’en ont pas moins continué de livrer des équipements militaires et de sécurité aux forces de sécurité égyptiennes, la France devenant le principal fournisseur du pays.

Choose a language to view report

Download PDF