• Recherches

France. Les mesures prises après le meurtre de Samuel Paty soulèvent des inquiétudes quant au respect des droits humains

, N° d'index: EUR 21/3281/2020

Le 16 octobre 2020, Samuel Paty, un enseignant de 47 ans, a été tué à Conflans-Sainte-Honorine (région parisienne). Un jeune homme de 18 ans bénéficiant du statut de réfugié en France aurait décapité l’enseignant, parce qu’il avait montré des caricatures du prophète Mahomet. Le 29 octobre, trois autres personnes ont été tuées dans une église à Nice. Le principal suspect est un homme de 21 ans, de nationalité tunisienne. Amnesty International craint que mesures bafouent les principes de non-discrimination, de non-refoulement et le droit à la liberté d'association.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?