Malaisie: Atteintes aux droits fonciers de populations indigènes

Plus de 930 hectares de terres ancestrales, traditionnellement revendiquées par la communauté indigène principalement Temuan en Malaisie occidentale, risquent de se voir retirer le statut de « réserve forestière », ce qui se traduirait pour quelque 1 000 indigènes par la dépossession de leurs terres en faveur de projets de développement. L’absence de consultation des habitants concernés par le Département des Forêts de Selangor témoigne d’un mépris flagrant à l’égard du principe de consentement libre, préalable et éclairé, ainsi que de la volonté de privilégier le développement de projets privés au détriment du bien-être des citoyens.

Choose a language to view report

Download PDF