• Campagnes

Indonésie: Une victime de harcèlement sexuel risque la prison

, N° d'index: ASA 21/9509/2018

Baiq Nuril Maknun, salariée d’un lycée public sur l’île de Lombok, en Indonésie, a été déclarée coupable d’avoir diffusé du contenu pornographique après avoir enregistré une conversation au cours de laquelle le chef de son établissement la harcelait sexuellement. La Cour suprême a annulé le jugement rendu par le tribunal local de Mataram, qui l’avait déclarée non coupable, et elle a été condamnée à six mois d’emprisonnement et 500 millions de roupies indonésiennes (34 218 dollars américains) d’amende avec possibilité de faire appel.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?