Fidji : Action complémentaire: Craintes pour la sécurité / « disparition » présumée / craintes de mauvais traitements

Le chef des hommes armés qui retiennent en otages des députés et d’autres personnes dans l’enceinte du Parlement a déclaré le 20 mai qu’il commencerait à les exécuter si le président Ratu Sir Kamisese Mara ne démissionnait pas, selon le chef de l’État lui-même.

Choose a language to view report

Download PDF