Bangladesh : Plus de 100 autochtones arrêtés arbitrairement

Depuis le 7 avril, plus de 100 autochtones Bawm ont été arrêtés arbitrairement dans le cadre d’une opération militaire en cours dans les Chittagong Hill Tracts, dans le sud-est du Bangladesh. Ils sont accusés d’être des terroristes, soupçonnés de faire partie ou de soutenir le groupe militaire du Front national Kuki-Chin, qui aurait braqué deux banques publiques et pris en otage un directeur de banque les 2 et 3 avril 2024. La plupart de ceux qui n’ont pas été arrêtés se sont réfugiés dans des zones de jungle près des villages ou fuient le pays.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF