• Campagnes

Venezuela: Action complémentaire: La procédure contre un prisonnier d’opinion se poursuit

, N° d'index: AMR 53/2096/2020

Le journaliste vénézuélien Darvinson Rojas, emprisonné pour des raisons d’opinion après avoir écrit sur le COVID-19, a bénéficié d’une libération conditionnelle le 2 avril 2020. Après avoir été maintenu en détention pendant 12 jours de façon arbitraire, Darvinson Rojas a été accusé d’« apologie de la haine » et d’« incitation à commettre des infractions », et libéré sous caution en attendant les résultats de l’enquête. Amnesty International estime que ces charges sont motivées par des considérations politiques, et ont pour objectif de l’empêcher de rendre compte de la propagation de la pandémie au Venezuela.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?