Pérou: Des réfugié·e·s au Pérou face à une échéance impossible

À partir du 10 novembre 2023, les ressortissant·e·s vénézuéliens au Pérou ne pourront plus demander une protection temporaire. Ce statut est pourtant essentiel, car il permet aux réfugié·e·s de régulariser leur situation migratoire, d’accéder aux droits fondamentaux et d’être protégés contre un renvoi forcé au Venezuela. Les personnes ayant subi des violences fondées sur le genre sont exposées à des dangers accrus si elles sont privées de ce statut. Les réfugié·e·s vénézuéliens devraient pouvoir obtenir une protection temporaire au moyen de programmes totalement accessibles. Cette échéance est contraire aux obligations en matière de protection internationale. Nous demandons au surintendant national des migrations d’annuler cette échéance, ou tout au moins de la repousser, afin que tous les Vénézuélien·ne·s concernés puissent demander ce statut.

Choose a language to view report

Download PDF