Mexique: Le Congrès encourage les détentions arbitraires

Malgré un tollé national et international, le Congrès mexicain a adopté une modification de la Constitution qui oblige les juges à ordonner un placement en détention provisoire pour un large éventail d’infractions. Contrairement au droit international, le nouveau texte ne permet pas aux juges de renoncer à appliquer cette disposition ni d’étudier les éléments de preuve disponibles avant de déterminer si une telle privation de liberté est nécessaire.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF