• Campagnes

Honduras: Des défenseurs du droit à l’eau risquent d’être placés en détention

, N° d'index: AMR 37/2934/2020

Le 13 août, une juridiction d’appel a annulé les ordonnances de non-lieu rendues en faveur de Juan López, Carlos Leonel, Reinaldo Domínguez, José Cedillo et Marco Ramos. Membres du Comité municipal de défense des biens publics et communs (CMDBCP), ces cinq hommes sont en instance de jugement pour avoir défendu les fleuves de Tocoa (dans le nord du pays) et risquent d’être placés en détention provisoire, dans des prisons surpeuplées ne garantissant pas des conditions sanitaires satisfaisantes pour éviter la propagation du COVID-19. Huit autres défenseurs du CMDBCP sont maintenus en détention provisoire depuis près d’une année.