Guatemala : Des manifestant·e·s pacifiques encourent des risques imminents

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre les actions judiciaires intentées contre des acteurs clés des récentes élections, notamment des autorités électorales et des membres du parti élu. Elles réclament la démission du procureur général et d’autres membres du Bureau du procureur général qui ont lancé ces procédures pénales. Le gouvernement et la Cour constitutionnelle ont publié des déclarations et des décisions qui mettent en péril le droit de manifester pacifiquement et pourraient déboucher sur l’usage de la force contre les manifestant·e·s. Nous exhortons les autorités guatémaltèques à garantir le droit de réunion pacifique.

Choose a language to view report

Download PDF