La République dominicaine a officiellement repris les expulsions et la situation des Dominicains d’origine haïtienne suscite des inquiétudes

Amnesty International exhorte la République dominicaine à veiller à ce qu’aucune personne née en République dominicaine ne soit expulsée du pays, les autorités gouvernementales ayant annoncé le 14 août la reprise des opérations consistant à arrêter et expulser « les étrangers résidant illégalement dans le pays ». Les expulsions ont repris à l’issue d’un moratoire officiel de 18 mois mis en place par le gouvernement.

Choose a language to view report

Download PDF