Colombie: Il faut protéger les défenseur.es de l’environnement en danger

Le 8 février, des personnes non identifiées ont distribué des tracts menaçants à proximité du domicile de Luis Alberto González López, dans la ville de Barrancabermeja, laissant 72 heures à cet homme pour quitter le territoire, sans quoi il deviendait un objectif militaire. Luis González López est le vice-président de la FEDEPESAN, une organisation de défense de l’environnement de la région du Magdalena Medio (centre de la Colombie). Le texte était signé par l’Armée de libération nationale (ELN). Depuis septembre 2020, des groupes armés ont envoyé des menaces de mort à au moins cinq reprises aux membres de la FEDEPESAN.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF