Chili : Le procureur doit agir contre l’impunité

Au Chili, la période de contestation sociale qui a débuté le 18 octobre 2019 a fait des centaines de victimes de violences policières, y compris des centaines de lésions oculaires causées par des tirs de chevrotine imputables à des agents des carabineros. Quatre ans plus tard, aucun commandant de police n’a eu à rendre de comptes pour les violations généralisées des droits humains commises par les carabineros, malgré les enquêtes pénales de longue haleine menées sur leur rôle et leur responsabilité présumée.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF