• Recherches

Amnesty International appelle le Burkina Faso à protéger les défenseur-e-s des droits humains et à mettre fin à la pratique des mariages précoces et forcés

, N° d'index: AFR 60/9145/2018

Amnesty International se félicite que le Burkina Faso ait accepté un grand nombre de recommandations, y compris celles d’enquêter sur les allégations d’atteintes aux droits humains commises par toutes les parties, qu’il s’agisse d’agents de l’État ou de groupes d’autodéfense , d’amener les auteurs présumés de ces infractions à rendre des comptes et de faire cesser l’impunité .

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?