Togo: Communication adressée au Comité des droits de l’homme des Nations unies 128e session (2- 20 mars 2020)

Cette communication recouvre essentiellement des questions portant sur la lutte contre l’impunité et les violations des droits humains commises par le passé, le recours excessif à la force, l’interdiction de la torture, le traitement cruel, inhumain ou dégradant, les droits à la liberté d’opinion et d’expression, de réunion pacifique et d’association, y compris la protection des journalistes et des défenseur·e·s des droits humains. Elle ne constitue pas un compte-rendu exhaustif des préoccupations d’Amnesty International.

Choose a language to view report

Download PDF