Soudan : Prisonnière d’opinion / crainte de torture: Samira Hassan Ali Karrar

Arrêtée le 25 janvier 1997, Samira Hassan Ali Karrar, militante de premier plan en faveur des droits de l’homme, est détenue sans inculpation à la prison d’Omdurman, principale prison pour femmes du Soudan. Amnesty International pense qu’il s’agit d’une prisonnière d’opinion et craint qu’elle ne soit torturée et maltraitée.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
Télécharger le PDF