• Recherches

Afrique du Sud: Les autorités doivent protéger le droit d’une communauté côtière de donner ou refuser son consentement pour un projet minier sur ses terres

, N° d'index: AFR 53/9823/2019

Amnesty International condamne fermement le fait que le ministre des Ressources minérales, Gwede Mantashe, n’ait pas réellement donné aux membres de la communauté autochtone d’Amadiba la possibilité de faire entendre leur voix lors d’une réunion organisée le 16 janvier 2019. Cette réunion a eu lieu dans le cadre de consultations actuellement menées à l’initiative du ministère des Ressources minérales au sujet du projet minier dans cette région.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?