Rechercher

Niger: « Je n’ai plus rien, à part moi-même » Les répercussions croissantes du conflit sur les enfants dans la région de Tillabéri

Index Number: AFR 43/4627/2021

Ce rapport met en évidence la dégradation rapide de la situation des enfants dans la région de Tillabéri (Niger), qui se situe à la frontière avec le Mali et le Burkina Faso. Des groupes armés ont perpétré des crimes de guerre et d’autres abus des droits humains. Leurs attaques ont contraint de nombreuses écoles à fermer, privant ainsi des dizaines de milliers d’enfants d’éducation. Les garçons adolescents sont la cible d’opérations de recrutement et d’homicides. Dans certaines zones, les femmes et les filles n’ont plus le droit de mener des activités en dehors du foyer et sont parfois forcées à épouser des combattants. Les autorités nigériennes ont peu fait pour protéger les civils : elles ont abandonné certaines zones à des groupes armés violents et réagissent lentement en cas d’attaque.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
Télécharger le PDF