CAMPAGNES

Niger: Action complémentaire: Militants libérés mais charges maintenues

Index Number: AFR 43/3192/2020

Les 29 et 30 septembre, le doyen des juges d’instruction de Niamey a accordé une libération provisoire aux militants Maikoul Zodi, Moudi Moussa et Halidou Mounkaila. Cependant, les charges controuvées pesant sur ces hommes – qui sont liées au fait qu’ils ont réclamé des comptes lors d’une manifestation organisée en mars 2020 – n’ont pas été abandonnées. Ceux-ci risquent donc toujours d’être déclarés coupables à tort et détenus arbitrairement. Amnesty International exhorte les autorités nigériennes à abandonner immédiatement toutes les charges retenues contre eux.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
  • Spanish
Télécharger le PDF