Recherches

Tchad: Répression des libertés fondamentales: Communication d’Amnesty International pour l’Examen périodique universel des Nations unies, 31e session du Groupe de Travail sur l’EPU, novembre 2018

Index Number: AFR 20/8653/2018

Amnesty International est préoccupée par le recours de plus en plus fréquent aux lois répressives et au service de renseignement pour museler les opposants au gouvernement et entraver les activités des défenseurs des droits humains, des mouvements citoyens, des syndicalistes et des journalistes critiques à l’égard du gouvernement. Amnesty International s’inquiète également au sujet de l’impunité pour les violations des droits humains qu’auraient commises les forces de sécurité. Amnesty International déplore également que la population ait de plus en plus de difficultés à faire valoir ses droits à la santé et à l’éducation et à y accéder financièrement.

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
Télécharger le PDF