Tchad: Action complémentaire: Deux ans de prison pour avoir exprimé ses opinions

Le militant tchadien Djeralar Miankeol a été condamné à deux ans de prison et à une amende de 100 000 Francs Cfa pour avoir exprimé son opinion sur les pratiques de corruption de certains représentants de l’appareil judiciaire au Tchad lors d’une interview radiophonique.

Choose a language to view report

Download PDF