• Recherches

Burundi: Déclaration d'Amnesty International au Conseil des droits de l’homme des Nations unies, Trente-quatrième session : 27 février - 24 mars 2017

, N° d'index: AFR 16/5863/2017

Depuis le début de la crise actuelle, le gouvernement du Burundi cherche à étouffer le travail des médias indépendants et de la société civile. Malgré d’importantes restrictions à leur travail, les ONG continuent, toutefois, de documenter et de signaler les graves atteintes aux droits humains commises dans le pays. Depuis le mois de septembre 2016 que ce Conseil examine la situation dans le pays, le gouvernement burundais a imposé davantage de mesures contraignantes, notamment la fermeture de plusieurs organisations de défense des droits humains et l’instauration de nouveaux contrôles sur le travail effectué par les ONG.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?