Recherches

Burundi : Une véritable réouverture de l’espace civique passe par l’obligation de rendre des comptes

Index Number: AFR 16/3806/2021

Amnesty International remercie la Commission d’enquête pour son point oral.
Alors que le gouvernement a pris des mesures en vue de rouvrir l’espace médiatique, les défenseur-e-s des droits humains et les journalistes continuent de subir de graves violations de leurs droits. En décembre 2020, nous avons été heureux d’apprendre que quatre journalistes du groupe de presse Iwacu – arrêtés et condamnés simplement pour avoir fait leur travail – avaient été graciés et libérés de prison. Fin février, la radio privée Bonesha FM

Choisir une langue pour afficher le rapport

Télécharger le PDF

  • English
  • French
Télécharger le PDF