• Recherches

Burundi. Les journalistes arrêtés doivent être libérés immédiatement

, N° d'index: AFR 16/1283/2019

Les autorités du Burundi doivent libérer immédiatement et sans condition quatre journalistes et leur chauffeur, qui ont été arrêtés pour avoir uniquement fait leur travail. Christine Kamikazi, Agnès Ndirubusa, Térence Mpozenzi et Egide Harerimana, quatre journalistes travaillant pour l’organe médiatique privé burundais Iwacu, et leur chauffeur Adolphe Masabarakiza ont été arrêtés le 22 octobre dans le nord-ouest de la commune de Musigati, dans la province de Bubanza. Ils se rendaient dans la province de Bubanza après avoir reçu des informations sur des affrontements entre un groupe armé et les forces de l’ordre de la province.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?