Tunisie. Les autorités doivent cesser de nier les atteintes aux droits humains face aux éléments de preuve et à l'inquiétude croissante de la communauté internationale

Par ÉFAI, , N° d'index: MDE 30/016/2010

Face au rejet, par les autorités tunisiennes, de son dernier rapport sur la Tunisie, Amnesty International maintient ses affirmations et met les autorités tunisiennes au défi de traduire en actes leur discours sur les droits humains en enregistrant les organisations indépendantes de défense des droits humains, en ouvrant des enquêtes sur les agressions contre des militants, en levant les restrictions imposées à la société civile indépendante et en autorisant immédiatement l'expert des Nations unies en charge des défenseurs des droits humains à se rendre dans le pays, a déclaré l'organisation le 14 juillet.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?