• Recherches

Tunisie. Les autorités doivent cesser de faire usage d'une force excessive contre les manifestants à Siliana et ouvrir sans délai des enquêtes

, N° d'index: MDE 30/012/2012

Amnesty International est vivement préoccupée par les informations selon lesquelles pas moins de 300 manifestants et passants ont été blessés par la police tunisienne qui a recouru à une force excessive à Siliana, ville située au sud-ouest de Tunis, lors des manifestations des 27, 28 et 29 novembre. Les manifestants réclament le départ du gouverneur de Siliana, le développement économique de leur ville et la libération de 13 détenus arrêtés lors des manifestations d'avril 2011, qui sont toujours en détention « provisoire ». De nouvelles manifestations ont été signalées le 29 novembre, alors que la grève générale se poursuit.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?