• Recherches

Maroc et Tunisie. Le travail des défenseurs des droits humains doit être respecté et protégé

, N° d'index: MDE 29/018/2010

Amnesty International déplore la décision prise le 30 septembre par les autorités marocaines d'interdire l'entrée de leur territoire à un défenseur des droits humains tunisien connu. L'organisation appelle les autorités marocaines et tunisiennes à respecter et protéger le travail des défenseurs des droits humains. Kamel Jendoubi, qui mène campagne contre les violations des droits humains en Tunisie, a été refoulé à son arrivée à l'aéroport le 30 septembre, manifestement suite à des pressions des autorités tunisiennes.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?